• Elodie CLASTOT

Astuces pour une communication apaisée…

#COMMUNICATION


« A L’heure de l’hypercommunication, alors que l’échange des données a atteint un niveau inégalé, il serait sans doute temps d’apprendre à mieux communiquer.


Sur les réseaux sociaux, les forums ou tout simplement dans les transports en commun, les règles de communication sont désormais proches de la loi de la jungle tandis que les formules de politesses ont été laissées aux oubliettes.


Dommage, car leur but premier est simplement de montrer à l’autre que nous l’avons vu.


Prendre en considération ses semblables étant la base d’une vie en société sereine, réapprendre à communiquer apparaît désormais comme l’un des chantiers du XXIe siècle.


Mieux se connaître pour mieux s’exprimer

Prenons l’exemple d’une réunion de travail. Les thèmes abordés, le ton sur lequel les sujets sont amenés vont susciter en nous telle ou telle émotion.


Il est bien rare que tous les sujets nous laissent intérieurement paisibles, c’est normal.

La première chose à faire pour une communication apaisée, est de prendre conscience en temps réel de l’émotion qui nous anime : sensation d’injustice, colère, gène… Les émotions peuvent être nombreuses.


Cette prise de conscience nous permet ensuite de répondre ou de nous taire à partir d’une position de recul intérieur. ⏳ Ne pas parler, par exemple, en réaction ou sous le coup de la colère, mais installer le réflexe d’une sorte de projecteur intérieur vers son propre ressenti.


Bien entendu, cette nouvelle façon d’être demande un entraînement, surtout pour les sujets auxquels nous sommes les plus sensibles (concurrence avec d’autres, perfectionnisme, etc.).


Accepter les points de vue différents

Pour instiller un peu de douceur dans les rapports humains, le ton de nos propos est évidemment essentiel. Quelle que soit la manière dont l’autre nous a interpellé, le dialogue gagne toujours à se faire de façon apaisée.


Pour cela, partir de son propre point de vue « je pense que… », « il me semble que… » est essentiel.


Ces mots magiques vont permettre à l’autre de se sentir libre dans la discussion.

...

Grâce à cette ouverture, cette considération de l’autre, la tension s’apaise et les échanges peuvent le plus souvent redevenir constructifs, alors pourquoi s’en priver ? »


Extrait Editions First, « 100 grammes de sérénité », Kankyo Tannier